Mesdames, Messieurs, Elu(e)s de la République,

Mesdames et Messieurs les Président(e)s des OPH, SEM, ESH,

Elu(e)s ou Mandaté(e)s Administrateurs des OPH, SEM, ESH, de la CAF,

 

Je me permets de porter à votre attention, les implications mortifères de l'article 52 du projet de loi finance 2018, sur le logement social et sur les OPH en particulier.

 

Est-il besoin de vous rappeler le contenu de l’article 52, qui a pour objet une réduction des loyers conventionnés et APLisés, c'est à dire des loyers sociaux dont les foyers ont droit à l'aide personnalisée au logement.

L'avenir du logement social ''à la Française'', c'est-à-dire dans l'esprit HBM, est condamné à brève échéance.

 

Les OPH, soyons très clairs, ne sont pas en capacité de survivre aux pertes découlant de cet article 52.

 

L'avenir de ''l'esprit HLM'', c'est-à-dire '''loger les gens au mieux et au moindre coût'' en serait obéré, pour ne pas dire enterré.

 

Est-il utile de vous rappeler que les ‘’HBM’’ ont été créés pour répondre à un besoin primordial, décrit dans la pyramide du Dr Maslow : ''être à couvert'', et ce, avec une approche humaniste.

 

L’article 52, répond avant tout, pour ne pas dire exclusivement, à des conceptions financières. Nous sommes au carrefour des antinomies, quand l'un entend social, l'autre pense en chiffre et décline ses logiques sous couvert de l'esprit de finance... l'on pourrait aisément vous convaincre -de l'utilité de l'article 52 du PLF 2018-en raisonnant -stricto sensu- chiffre ; mais nous, derrières les chiffres, nous voyons des populations et, une certaine idée de la France qui ne laisse personne sur le ''bord du chemin''.

 

Ne faisons pas l'impasse sur l'argumentaire développé dans le « livre noir de la réforme APL », écrit par l'USH -Union Sociale de l'Habitat (notre MEDEF)- et décrivant la réalité du mécanisme de casse du logement social. Réalité que tous les syndicats ne peuvent, hélas, que confirmer -CGT, FO, UNSA et bien entendu, INTERCO-CFDT en tête-

 

L'INTERCO CFDT vous sollicite, vous soutient, vous invite, et s’engage à tout entreprendre pour le retrait de l’article 52 du Projet de Loi Finance 2018.

 

Mesdames, Messieurs, Elu(e)s de la République, Mesdames et Messieurs les Président(e)s des OPH, SEM, ESH, Elus ou Mandatés Administrateurs des OPH, SEM, ESH, de la CAF,

 

En comptant sur votre soutien.

 

Respectueusement,

 

Eric BURTSCHER

p/o la commission exécutive

INTERCO CFDT 93-OPH-SEM-ESH