Laurent Berger : "La CFDT récuse l'idée d'un âge de départ à la retraite collectif, injuste et inutile"

 

(article publié sur le site EUROPE 1)

 

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, s'exprime dans une tribune publiée par le Journal Du Dimanche sur la réforme des retraites amorcée par le gouvernement.


SUR LE JDD

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, appelle de ses vœux une réforme des retraites plus juste, dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche. "Nos régimes de retraite fabriquent aujourd'hui des gagnants et des perdants, et de façon un peu aveugle, ce qui menace à terme le consentement à la répartition", détaille-t-il.

Emmanuel Macron a lancé depuis le 3 octobre dernier, à Rodez, dans l'Aveyron, une grande consultation pour préparer la réforme des retraites à venir. Le travail est colossal, à en croire le gouvernement. Au sommet de l'État, on parle même de "refondation". La réforme des retraites à venir serait plus vaste que la somme de toutes les réformes des retraites menées depuis 30 ans.

"Le mode de calcul des droits n'est globalement pas juste"

Toujours est-il que pour Laurent Berger, "le mode de calcul des droits n'est globalement pas juste" et le système de retraite "ne reconnaît pas correctement la pénibilité du travail et son impact sur la santé et l'espérance de vie". Le secrétaire général estime que "les travailleurs doivent pouvoir organiser eux-mêmes leur départ et mieux choisir l'âge auquel il survient". Laurent Berger conclut, catégorique : "La CFDT récuse l'idée d'un âge de départ collectif, injuste et inutile."


Par Europe1 .fr