Durant une semaine, la fédération a accueilli une délégation des municipaux de la centrale syndicale tunisienne. Après visites de collectivités et rencontres d’élus et de militants CFDT, un partenariat entre nos deux organisations a été élaboré.

 

Du 28 mars au 2 avril 2016, la fédération INTERCO-CFDT a eu le grand plaisir de recevoir en France une délégation de la fédération UGTT des Municipaux.

Cette visite s'inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre du protocole signé le 30 août 2012 entre les confédérations UGTT et CFDT et à la suite de la visite qu'a effectuée la fédération INTERCO à Tunis en mai 2013. Elle avait pour but, outre le renforcement de l'amitié entre les deux organisations, de tracer des perspectives de travail et de coopération pour les années à venir.

 

Un programme (très) dense a été construit avec l'aide et la participation active du syndicat INTERCO 93 afin de répondre aux attentes de nos cinq amis composant la délégation tunisienne.

Qu'il me soit permis ici, au nom de la fédération, de remercier l'équipe d'INTERCO 93, son secrétaire général Daniel MOUGIN et ses militants pour l'excellente organisation de ce programme.

Nous avions conjointement décidé d'axer cette visite d'étude autour de 2 thématiques : l'organisation du ramassage et du tri des déchets et la santé au travail et la prévention des risques professionnels.

 

Après une réunion de mise en route à la fédération où nous avons échangé mutuellement sur nos structurations internes et nos préoccupations syndicales dans la période, des militants de la section de PLAINE COMMUNE (face au Stade de France) nous attendaient pour un petit débriefing et le déjeuner au restaurant administratif de cette collectivité.

Pour l'après midi, au pas de course, nous avons visité l'usine PAPREC du BLANC-MESNIL, entreprise contractualisant avec les collectivités pour le tri et le recyclage de déchets type papier, carton, bouteilles plastiques, canettes et autres. Usine particulièrement impressionnante au regard de son process de recyclage presqu'entièrement automatisé même s'il reste encore des petites mains pour parfaire ce que la machine a omis de faire.

Impressionnés par la technologie mise en œuvre pour ce recyclage, nos amis l'ont été tout autant par les conditions de travail particulièrement éprouvantes pour les propriétaires des petites mains.

 

Sans perdre de temps (cela a été un peu comme cela toute la semaine), un autre rendez-vous nous attendait : la visite de la déchetterie de BONDY. Une déchetterie somme toute assez classique que l'on retrouve dans nombre de nos villes mais qui n'existe pas en Tunisie.

 

2e jour, la section syndicale CFDT et la municipalité de NOISY-LE-SEC ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir nos amis tunisiens. Tout d'abord, une visite de la serre municipale et du service espaces verts. Accueillis par nos représentants locaux, le directeur du service et l'adjoint au maire, une présentation nous a été faite du service espaces verts, de son organisation, des conditions de travail des agents, de la protection des salariés et de la prévention des risques mise en œuvre. Visite particulièrement instructive pour nos camarades tunisiens et surtout productive. En effet, sur proposition du directeur du service, ils sont repartis avec un échantillon d'EPI (chaussures de sécurité, protections auditives, différents gants de travail,...). Ceci va leur permettre de porter des revendications auprès de leurs employeurs sur la protection des travailleurs qui fait actuellement cruellement défaut dans les municipalités de TUNISIE.

À midi, une réception officielle organisée par le maire de Noisy, M. RIVOIRE, nous attendait dans les salons d'honneur de la mairie. Dans son discours d'accueil, le maire s'est dit fier et honoré de recevoir les représentants d'une organisation qui a reçu le prix Nobel de la paix pour son rôle éminent dans la transition démocratique de la Tunisie. Des portes sont ouvertes pour des coopérations futures entre NOISY-LE-SEC et une ville de TUNISIE en y intégrant la dimension sociale et syndicale. L'après-midi, réunion avec le conseil syndical d'INTERCO 93 où un débat particulièrement riche s'est instauré entre les militants d'INTERCO 93 et nos amis tunisiens. Rencontre d'autant plus intéressante que dans la salle figurait parmi les militants CFDT, un tunisien très fier de recevoir ses compatriotes.

 

Le lendemain et 3eme jour de la visite, rendez-vous est pris au Centre Interdépartemental de Gestion à Pantin (CIG) sur la thématique hygiène et sécurité et prévention des risques professionnels. Étaient présents à cette rencontre une dizaine de mandatés CHSCT d'INTERCO 93 et la directrice du CIG. Cette dernière nous a présenté le dispositif réglementaire en matière de santé au travail et le rôle du CIG en la matière. De la théorie à la pratique, nos mandatés CHSCT ont témoigné de leur expérience et des actions qu'ils ont menées. L'après midi, Madame de LAVALETTE, maire adjointe de la ville de SURESNES, déléguée aux ressources humaines et au dialogue social, nous attendait dans son bureau du Conseil régional d'ÎLE-DE-FRANCE. La ville de SURESNES a acquis une expertise en matière de dialogue social et de reconnaissance des parcours syndicaux et c'est à ce titre qu'elle a signé une convention « d'échanges et de transferts de bonnes pratiques » en matière de dialogue social avec le gouvernement tunisien. Cette expérience intéressant à plus d'un titre nos amis syndicalistes tunisiens, une rencontre a été organisée avec la représentante de la ville de SURESNES pour évaluer ensemble les possibilités de partenariats futurs.

 

Dernier jour, débriefing du séjour et élaboration en commun d'un programme de coopération entre les deux fédérations : une convention détaillant les axes stratégiques communs de travail pour une période de 3 ans est en cours de signature à l'heure où s'écrivent ces lignes. Puis, il ne restait quelques heures pour faire un peu de tourisme dans Paris car pour certains de nos amis, c'était une première fois.

 

Une semaine de travail (sans oublier les quelques moments de convivialité) particulièrement dense et riche. Nos amis ont regagné leur pays avec des idées plein la tête et pour nous, ce fut une grande fierté et un grand plaisir de les recevoir. Avec en point d'orgue, un protocole de partenariat qui nous donnera l'occasion de travailler ensemble durant les 3 années à venir.

STELIOS TSIAKKAROS dans SYNDICALISME HEBDO INTERCO