La miction sur la voie publique peut nuire à votre note … se retenir peut nuire à votre santé.

 

 

Parmi les perles des évaluations 2014 nous en avons relevé une qui pourrait faire sourire si elle ne s’était pas soldée par une baisse de la note de l’agent.

Pipi

Pour résumer, un agent travaillant sur l’espace public a vu sa note baisser de 3 points passant ainsi de 17 à 14 sous prétexte d’avoir eu pendant l’année « un rapport insignifiant ». Pour mémoire, au regard des critères fixés par Plaine Commune, la note 14 ne permet pas de bénéficier de promotion interne ni d’avancement de grade.

Contacté par l’agent, la CFDT a eu accès au rapport en question. Dans ce rapport, il était reproché à l’agent de « s’être soulagé sur la voie publique, … en tenue d’agent de la collectivité ».

Il faut souligner que dans ce rapport, il est conseillé à l’agent en cas de besoin « d’utiliser les toilettes des bâtiments publics » ou les « toilettes du café à coté ».

Sur ces derniers points, nous tenons à signaler que nous sommes toujours dans l’attente de la liste des lieux publics où les agents peuvent disposer des sanitaires (demande formulée en CHS).

D’autre part, proposer aux agents d’utiliser les toilettes des cafés est contraire à l’esprit du groupe de travail qui a planché sur la problématique des conduites addictives. Par ailleurs quelle image donnons-nous du service public si des agents sortent régulièrement des bistros et quel patron de café laissera les agents de la collectivité utiliser ses toilettes sans consommer ? Voila des questions que l’administration aurait du se poser avant de sanctionner. Pour les agents travaillant sur l’espace public la question reste sans réponse, comment disposer de toilettes comme le prévoit la législation quand un chantier est éloigné de tout ? En attendant, les collègues devront se retenir au risque de développer à terme des infections urinaires et des dysfonctionnements rénaux !!!