Le passe Navigo à 70 euros pour toute l'Ile-de-France en 2015

 

Les Franciliens pourront dès la rentrée de septembre bénéficier du passe Navigo à tarif unique. Le tarif unique de 70 euros permettraNavigo une économie pouvant aller jusqu'à environ 500 euros par an pour les abonnés les plus excentrés. La mesure devrait bénéficier à 4 millions de personnes.

Un accord qui représente un nouveau pas essentiel vers la concrétisation du projet de Passe Navigo unique réclamé depuis le début par les écologistes franciliens et inscrit dans les engagements de la majorité du conseil régional d’Ile de France. Cette promesse électorale a été votée, le mercredi 10 décembre, par le conseil d'administration du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), malgré l'opposition des administrateurs de droite. La CFDT de Plaine Commune se félicité d’une telle mesure qui va favoriser l’accès aux transports en commun aux franciliens les plus éloignées et les moins favorisées. Mais, comme toutes évolutions, bien souvent, il y a le revers de la médaille. Cette tarification n’échappe pas à la règle. Si les franciliens sont dans l’ensemble favorisés par ces nouveaux tarifs, il n’en n’est pas de même pour les fonctionnaires de province travaillant en Île-de-France ou travaillant uniquement en province. 

En effet, contrairement aux travailleurs du secteur privé, dans la fonction, publique le niveau maximum de remboursement par l’employeur est fixé par l’article 3 du décret n° 2010-676 du 21 juin 2010. Cet article fixe le plafond de remboursement par l’employeur à 50 % de la somme des tarifs des abonnements annuels cumulés permettant d’effectuer depuis Paris le trajet maximum et le trajet minimum compris à l’intérieur de la zone de compétence de l’autorité organisatrice des transports de la région Île-de-France. Il est bien évident que laissé en l’état cet article, cela se traduirait pour l’ensemble des fonctionnaires de province qui ont une prise en charge actuelle de 80,66 euros par mois à un remboursement à hauteur de 35 euros soit une perte mensuelle de 45,66 euros par mois.

Cet article est publié dans SAISIE, téléchargez ici

CF