L'info Interco, les titres :

ÉDITO

 

ZOOM SUR :

LA BONNE PLACE DES GARDIENS (D’ÉCOLES ET AUTRES)

 

NBI QUARTIERS PRIORITAIRE :

LA CFTC VOTE CONTRE L’ATTRIBUTION !!!

 

REPRÉSENTATIVITÉ SYNDICALE :

LA CFDT PREMIÈRE DANS LE PRIVÉ !

 

TÉLÉTRAVAIL :

FAITES CE QUE JE DIS, PAS CE QUE JE FAIS.

 

APPLICATION DE LA PPCR :

PROBLÈME DE COMMUNICATION

 

ÉLECTIONS POLITIQUES ET CFDT :

OUI ENCORE...

 

ÉDITO

 

Les élections présentes et futures sont sources d’incertitudes pour l’avenir du service public.

La CFDT, première organisation syndicale dans le secteur privé et deuxième dans la fonction publique, n’est pas soumise aux politiques. Elle milite et participe aux réunions quel que soit le gouvernement pour obtenir de nouveaux droits et maintenir les acquis des agents.

La CFDT a déjà obtenu :
-la reconnaissance de la pénibilité par le compte prévention pénibilité (CPP).

-le compte personnel de formation et le compte personnel d’activité(CPF/CPA)

-le compte d’engagement citoyen (CEC)

Mais le travail n’est pas terminé pour autant, il reste encore beaucoup à faire. Quelle que soit votre catégorie, quelle que soit votre statut, la CFDT reste à vos côtés.


Rejoignez la CFDT.

 

Gabriel DATY

Secrétaire de section

 

ZOOM SUR :
LA BONNE PLACE DES GARDIENS (D’ÉCOLES ET AUTRES)

 

Quand on parle des gardiens aux collègues, ce qu’on dit de nous c’est « Ah c’est bien vous avez le logement de fonction », « c’est la place tranquille ».

Mais bizarrement, quand il s’agit de nous remplacer quand nous mangeons ou que nous sommes absents, ça intéresse beaucoup moins. Imaginez, en cette période d’élection, que notre place est bonne !

Deux à trois semaines de travail sans jours de repos (nous n’envions pas du tout nos collègues qui disposent de leur samedi et/ou dimanche).

Nous ouvrons les écoles le samedi pour l’installation des bureaux, isoloirs, la récupération de l’urne.

Nous ouvrons les écoles le dimanche avant que les administratifs arrivent à 7h du matin. Et nous fermons les écoles après le dépouillement, démontage
des isoloirs, remise en place des réfectoires à minuit si ce n’est plus tard. Et nous reprenons comme si de rien était l’ouverture des écoles le lundi matin pour l’arrivée des entreprises / personnels à 7h (bien entendu les portes doivent être ouvertes à 7 h donc nous commençons avant).

Et de nouveau pour le deuxième tour : Ouverture, réception, fermeture, ouverture etc. etc. . La vie de rêve !

« Mais de quoi tu te plains ? » nous répondrez-vous. « C’est exceptionnel». Ah bon. Et bien les élections c’est régulier (donc par définition pas exceptionnel). Après, y compris en semaine, nous faisons les ouvertures ET les fermetures. Donc de 7h du matin et jusqu’à ce que les enseignants, les centres de loisirs,
les parents, les associations aient terminé leur présence dans l’école. Régulièrement à plus de 19h (On vous le dit tout de suite : oubliez les récupérations).

Imaginez aussi, les réunions parents/professeurs, remise de livret, les kermesses, réunions d’associations et autres obligations de présence le reste de l’année
( présence que nous « offrons » pour notre logement ).

Imaginez encore quand nous râlons auprès de personnes/personnels extérieurs pour faire respecter le règlement et la sécurité des enfants (peut-être même les vôtres) et que c’est nous qu’on invective de faire notre travail (si si).

Sous prétexte d’avoir un logement de fonction (que nous payons chèrement en impôts locaux et sur le revenu car avantage en nature), nous nous faisons une joie de faire l’impasse sur la comptabilisation de nombre heures supplémentaires et sur des repos.

Oui, nous savons. Vous nous enviez. Mais non, vous ne l’aurez pas ce poste.

(NDLR : l’article adopte évidemment un ton satirique mais illustre la réalité des choses.)

 

NBI QUARTIERS PRIORITAIRE :
LA CFTC VOTE CONTRE L’ATTRIBUTION !!!

 

C’est à se demander qui ils représentent !!!

Lors d’un dernier comité technique, les élus de la CFTC ont voté contre l’attribution de la NBI quartier prioritaire aux agents des écoles Romain ROLLAND- Cristino GARCIA.

Vos représentants CFDT jugeant l’avancée de la mairie insuffisante (nous revendiquons pour TOUS les ayants droits!), ce sont donc abstenus pour ne pas bloquer l’attribution à ces deux écoles. Nous notons que désormais nos collègues de la CGT nous ont rejoints dans notre revendication et ont voté comme nous.

 

REPRÉSENTATIVITÉ SYNDICALE :
LA CFDT PREMIÈRE DANS LE PRIVÉ !

 

Comme le disait Laurent BERGER, secrétaire général de la CFDT, c’est historique !

Certains auront beau trouver des pirouettes de langage, la CFDT est désormais la première organisation syndicale dans le privé.

Les résultats ont été communiqués par le Haut conseil du dialogue social (HCDC) et sont sans appel :

La CFDT totalise 26,37 % devant la CGT en repli à 24,85%. FO recule quant à elle à 15,59%. La CFE-CGC compte 10,67% des suffrages devant les CFTC, UNSA et Solidaires à respectivement 9,49%, 5,35% et 3,46%.

Alors, à quand dans la fonction publique ?

 

TÉLÉTRAVAIL :
FAITES CE QUE JE DIS, PAS CE QUE JE FAIS.

 

La section INTERCO-CFDT de Drancy, revendique pour les agents la possibilité de recourir au télétravail (quand cela est possible bien évidemment !).

Bizarrement, les agents ne se voient pas offrir la chance d’éviter le trajet domicile-mairie (alors que ce serait beaucoup mieux aussi pour l’environnement).

Surprise !

Lors d’une précédente séance de comité technique, sollicités par vos représentants CFDT, la municipalité a répondu que cela ne se faisait pas à Drancy.

Vos représentants CFDT ont alors révélé que la pratique ce faisait par certains chefs de service. Surprise de la collectivité. En clair, c’est « faites ce que je dis, pas ce que je fais » et « pas vu, pas pris » (à moins que cela soit su mais non avoué par la ville. Oh ! ils n’oseraient pas quand même).

 

Début de discussions

Bref, un début de négociation a débuté par la suite pour travailler sur ce dossier. Toutefois, depuis 2 mois, le dossier est au point mort.

Nous invitons par conséquent tous les agents intéressés par le télétravail à se faire connaître de notre section pour que nous puissions faire remonter les demandes et obtenir aussi un accord sur le télétravail.

 

APPLICATION DE LA PPCR :
PROBLÈME DE COMMUNICATION

 

Dans le DrancInter n°22, nous avions critiqué le fait que la réforme n’avait pas été appliquée dès le mois de janvier pour sa partie statutaire.

Ce que nous critiquions était que le logiciel de paies n’avait pas reçu de mises-à-jour alors que, contrairement à certaines réformes votées au 31 décembre pour
application au 1er janvier, les critères de la PPCR, eux, étaient connus à l’avance.

Aussi, nous présentons nos excuses aux collègues de la DRH qui auraient été heurtés par notre article. Cela n’était évidemment pas notre intention.

 

ÉLECTIONS POLITIQUES ET CFDT :
OUI ENCORE...

 

pas de se mêler des élections politiques. En tant que partenaire social, nous avons notre propre rôle à jouer. Et nous le ferons quel qu’en soit le gouvernement.

Toutefois il est parfois du devoir d’une organisation, comme la notre, d’avertir la population quand des personnes se présentent et que nous les jugeons dangereuses d’autant qu’ils défendent des valeurs contraires aux nôtres :

Émancipation-Démocratie-
Indépendance-Autonomie-
Solidarité.

C’est cette seule et unique condition qui fera sortir la CFDT de sa réserve politique. Loin du « ni-ni » de ceux qui ne veulent pas se mouiller, et du « il ne faut pas qu’il/elle gagne mais on n’appelle pas à voter pour l’autre » la CFDT fait des choix clairs, nets, précis et les assume. Elle les a toujours assumés au risque même d’être agressé. Aussi, la CFDT a appelé et appellera toutes celles et tous ceux qui sont attachés à notre République à toujours se mobiliser pour battre
les totalitarismes de droite comme de gauche, la xénophobie et le rejet de l’autre qui constituent une menace pour la démocratie, la solidarité, la justice sociale et l’égalité.

Quand certains s’émeuvent et traînent des pieds, la CFDT, elle, agit.