L'info Interco, les titres :

ÉDITO

 

Qualité de vie au travail :

vos élus CHSCT-CFDT à votre écoute.

 

Élection de madame le Maire :

la CFDT rencontre et porte ses revendications !

 

TOUT VA BIEN :

dans le meilleur des mondes

 

autorité hiérarchique et autorité territoriale :

La différence

ÉDITO

 

Le 10 octobre 2017, nous avons tenu 3h d'information syndicale à la Salle Louis MÉRET.Vous avez été nombreux à y participer et nous vous en remercions.

L’après-midi, la CFDT a manifesté son mécontentement aux côtés d’autres syndicats de la Fonction Publique pour s’opposer aux décisions gouvernementales qui concernent la Fonction Publique.
La mobilisation a été à la hauteur des attentes (pour un rassemblement uniquement Fonction Publique). Le mouvement risque de se renouveler si le gouvernement maintient ses positions sur :
- la suppression de 120.000 postes
- la réinstauration de la journée de carence
- le gel de la valeur du point d’indice
- la hausse de la CSG dans la Fonction Publique sans compensation.

Nous vous tiendrons de toute manière au courant.


Gabriel DATY
Secrétaire de section

 

QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL :
VOS ÉLUS CHSCT-CFDT À VOTRE ÉCOUTE.

Dans le cadre du mandat que vous nous avez confié, nous vous adressons un questionnaire QVT (Qualité de Vie au Travail) à compléter.

Inspiré des différents échanges que nous avons avec vous, ce questionnaire est classé selon les items suivants :

Organisation du travail
Risque au travail
Compétence/formation
Relationnel
Divers

Nous repasserons dans les services (après bien sûr vous avoir laissé le temps de répondre) pour récupérer vos réponses.
Nous réaliserons ensuite un travail de synthèse et d’analyse qui nous
permettra de cibler au mieux nos axes de travail sur l’hygiène, la sécurité et les conditions de travail.
Nous vous remercions par avance du temps que vous passerez à remplir ce questionnaire.


Vos élus CHSCT-CFDT
Corinne LEPOITTEVIN
Gabriel DATY

 

ÉLECTION DE MADAME LE MAIRE :
LA CFDT RENCONTRE ET PORTE SES REVENDICATIONS !

Suite à sa récente élection, nous avons sollicité un rendez-vous auprès de Madame le Maire au cours duquel nous avons pu aborder un certain nombre de revendications comme :

Les jours d’ancienneté (en remplacement des jours de médaille),
L’obtention de la grille de lecture des évaluations (qui détermine la prime de février),

La NBI Quartier Prioritaire pour les écoles qui restent à pourvoir (notamment LANGEVIN et MACÉ),
Le recrutement d’agents pour les services d’Entretien, Restauration, ATSEM, CMS, etc.)

Si l’échange s’est déroulé de façon très cordiale, seul le temps nous dira si nous avons été entendus.

Nous avons aussi réitéré notre demande d’être associés aux différentes instances annexes (Comité de Pilotage des Risques Psycho-sociaux...) mais avons par contre salué l’ouverture de la municipalité sur notre revendication du télétravail.

 

TOUT VA BIEN :

DANS LE MEILLEUR DES MONDES

Et oui tout va bien. Du moins à en croire le faible nombre de sollicitations du CHSCT, censé enquêter sur les accidents de travail... il n’a réalisé sa première enquête (depuis sa mise en place en 2014) que le 3 octobre 2017.

Pourtant, nous alertons régulièrement en tant que membres du CHSCT de problèmes plus ou moins complexes. Par exemple, sur les difficultés rencontrées par les agents de l’école SALENGRO en novembre 2016, ou encore, des collègues en larmes à la sortie d’une réunion en juin 2017.
Non tout va bien, surtout quand on parle de risques psycho-sociaux.
Autre exemple, aucune sollicitation d’enquête pour les arrêts de travail de plus de 30 jours.
Non tout va bien.

Comme qui dirait : « Tout va très bien Madame la Marquise » .

 

AUTORITÉ HIÉRARCHIQUE ET AUTORITÉ TERRITORIALE :
LA DIFFÉRENCE

Ne vous fiez pas à l’image, nous ne traiterons pas ici du passage de témoin de Monsieur à Madame le Maire. Nous n’avons pas à traiter de ce sujet politique.

Nous souhaitons ici rappeler quelques fondamentaux.
Notre employeur est la mairie de Drancy. Et le patron à la mairie c’est le/la Maire. C’est ce qu’on appelle l’autorité territoriale. C’est cette « autorité » qui a le dernier mot sur différents aspects de la vie des employés communaux : embauche, avancement de grades, primes, sanctions, etc. Seulement, ne pouvant être partout, il délègue une certaine autorité à différentes personnes chargées de gérer les services en mairie. C’est ce qu’on appelle communément les directeurs, chefs de service, N+1... ils exercent une autorité hiérarchique sur les agents sous leurs ordres.

Mais voilà, il arrive que certains se voient comme des patrons et,
prenant de haut les subalternes, tiennent des propos qui dépassent leurs prérogatives (heureusement c’est une minorité, pas d’amalgame donc).

En conclusion, nous rappelons que :
L’autorité hiérarchique (chef de service) :
- ne peut pas : sanctionner (blâme, suspension, etc.), renvoyer, baisser les primes... c’est l’autorité territoriale (Maire) qui le peut.
- peut : vous donner des ordres/consignes (dans certaines limites), se tromper (si, si!), contrôler votre travail, vous épauler, mettre des rapports...
Ceci n’est qu’un rappel sur le fonctionnement de la fonction publique territoriale et ne saurait viser quiconque en particulier (quoique...).