Pour information

Syndicat INTERCO CFDT, ne soutient pas le transfert de l'OPH de BOBIGNY vers une coopérative HLM.

 

Pour rappel, une convention collective, signée par les principales centrales syndicales composantes de la branche -y compris la FNOPH fédération nationale des OPH- a vu le jour en mai dernier.

Deux questions se posent face à une telle éventualité :

-quid des agents territoriaux ?

-quelle serait la convention collective la plus sécurisante pour les collaborateurs de l'OPH de Bobigny ?

 

Ces deux questions, appellent d'elles-mêmes les réponses :

-aucun agent territorial ne peut être employé par un ESH et encore moins par une ''coopérative HLM'', qui n'est autre qu'une association de banques à des fins lucratives -ce qui est leur raison d'être-.

-la convention collective des OPH, dont la Fédération INTERCO-CFDT fut fer de lance dans la conception -en la personne d'Yves SIMENEL, Secrétaire National INTERCO- a été portée et paraphée par toutes les centrales syndicales et même par la FNOPH -fédération nationale des OPH ce qui nous donne de bonnes raisons de penser que cette convention est un juste équilibre entre droits et devoirs.

Les OPH puisent leurs raisons d’être et vocations dans un but social, la volonté de transmutation des OPH en ESH ou en SEM réside dans d'autres buts, raisons et considérations ; qu'il ne nous appartient pas de juger, mais que nous ne pouvons feindre d'ignorer.

De plus, une question reste en suspens :

Si l'article L 12-24-1 protège les salariés, quid des agents territoriaux ? Un plan social est-il engagé, ou pour le moins envisagé ?