BILLET D'HUMEUR

Comment en est-on arrivé là....

 

Chers collègues, j'ai décidé de m'adresser à vous, je devrais dire à nous, car ceci s'adresse à toutes et tous, moi compris...

 

Est-ce celui de trop, ou est-ce celui de ''trop tard'', ou le moment est-il venu de refuser la banalisation d'une situation qui a atteint son point de rupture ? Le fait est qu'il est grand temps de rappeler quelques évidences...

 

Fait déclencheur de mon billet d’humeur :

Ces derniers jours, l'un d'entre nous –un de plus- s'est fait agresser, dans le cadre de son emploi, et bien plus encore, dans le cadre de son appartenance à notre OPH.

 

Un de nos ''client'' s'est cru autorisé à s'en prendre à l'un de nous, pour obtenir satisfaction à sa requête...

 

Bien entendu, et selon l'idée répandue et reconnue, hélas, par une partie de nos ''clients'' : la frustration serait un motif de compréhension, une excuse, voire une évidence pour admettre ce type de fait, ou devrais-je dire, ce type de voie-de-fait... et, ''s'exprimer'' ainsi serait un droit, un moyen et une juste réaction pour faire valoir ses ''droits''... il serait normal de s'en prendre aux employés, de leur faire subir des ''coups de pressions'' pour forcer la décision... et, cette situation serait banale, une historiette parmi d'autres ; pas trop de casse, pas trop de bobos : passons à la ''chose suivante''.

 

«  Bof, une histoire parmi tant d'autres, une insulte, une bousculade, pas vraiment de coups, ou des coups mais pas de casse... ''rien de nouveau à l’ouest''. J'en vois tellement ma bonne dame, et puis c'est ''com’ça ici'' »

Section Interco CFDT 93

OPH de Bondy

Secrétaire de section : Eric BURTSHER
Téléphone :
E-Mail :